Créer un site internet

Fanfiction Star Wars – Le contrat

Le contrat

Cette fois, c'est l'univers de Star Wars que je fais passer sous ma plume. Je vais essayer de rester le plus fidèle possible aux films et séries, que j'admire entre autres pour avoir usé des évènements avec brio sans qu'il y ait d'anachronismes, mais il me faudra probablement sortir du cadre pour développer ma propre intrigue.

L'histoire se passe à l'an 34/35, lors de la Nouvelle Grande Guerre (après Star Wars 7 donc). Cette fanfiction ne prend pas en compte Star Wars 8, du coup à part détruire un peu l'histoire avec ma création, je ne prends aucun risque de spoil la suite des aventures de Rey, Luke, Poe, Finn et toute la clique. Ceci dit, il est possible que j'use d'informations sur les films précedents, ainsi que sur les séries si jamais ça me paraît utile.

Autre petite chose, l'OC (personnage créé, je précise) de cet écrit est une de mes amies, donc à la question « Nyn-na est-elle inspirée de Nina Lacour ? » je réponds oui, c'est carrément elle.

Je te souhaite une bonne lecture, la bise.

 

[TW : combats, violence, sang, torture]

Fanfiction le contrat

Prologue

Le vaisseau se posa lentement sur la plateforme avant de couper ses réacteurs. Il s'agissait d'un modèle modifié du BT-7 Ouragan dont la surface était repeinte en noir et gris. Le système d'armement extérieur semblait avoir été amélioré. La porte métallique de l'appareil s'ouvrit pour dévoiler une silhouette dissimulée sous une cape sombre. Celle ci descendit et un officier vint à sa rencontre. La nuit était déjà bien entamée, et les arrivées à une heure aussi tardive se faisaient rares. L'homme venait tout juste d'obtenir un poste dans le hangar et ne connaissait pas encore les conventions sociales à adopter, aussi, il décida d'aborder directement le sujet.

- Bonsoir, commença-t-il, pendant combien de temps souhaitez vous stationner sur la plateforme, et sous quel nom devons nous enregistrer le paiement ?

- J'en aurai pour quelques heures, répondit une voix féminine en présentant une carte de paiement, et appelez votre enregistrement Storm.

- C'est votre nom ? demanda curieusement l'employé en effectuant le règlement.

- Non.

Il lui rendit sa carte, mal à l'aise.

- Bienvenue sur Coruscant.

Aucune réponse ne lui revint et l'officier continua son travail, pressé de finir son service. La silhouette traversa le hangar avant de rejoindre le centre ville. Elle marcha pendant une vingtaine de minutes avant d'entrer dans un bar. Elle abaissa sa capuche, laissant entrevoir une jeune femme aux cheveux roux coupés assez courts. Elle ne semblait pas avoir plus de vingt ans. Scrutant les différentes personnes présentes dans l'établissement, elle finit par se diriger vers une table au fond de la pièce. Un Rodien y sirotait une boisson alcoolisée en patientant. La demoiselle s'assit en face de lui et lui demanda, impatiente.

- Tu m'as contactée en m'informant que tu avais une mission pour moi. Alors, je t'écoute ?

- Tu es arrivée bien vite, sourit l'humanoïde, bon, le commanditaire est riche, et il est prêt à payer une fortune pour ce contrat, mais il n'a pas jugé bon de me donner les détails du travail.

Il baissa le ton pour éviter d'être entendu.

- Monte à l'étage du bar, et va dans la dernière pièce, au fond à gauche, tu pourras rencontrer ce fameux client.

La jeune femme regarda le Rodien, plongeant ses yeux bleus dans ceux de son interlocuteur.

- J'espère pour toi que ce n'est pas un piège, siffla-t-elle en se levant.

- Depuis le temps qu'on se connaît, tu doutes encore de moi ? lâcha l'homme vert, vexé.

- C'est justement parce que je te connais que je doute de toi, répondit-elle en prenant les escaliers.

Elle gravit rapidement les marches jusqu'à atteindre le couloir. Il n'y avait aucune lumière. La demoiselle ralentit donc légèrement, à l'affût du moindre mouvement. Une fois au bout, elle ouvrit la porte à sa gauche et entra. La pièce était presque vide, il n'y avait qu'un bureau, au centre, et sur lequel était posé un hologramme n'affichant qu'une image, le symbole de la Résistance. Méfiante, la jeune femme s'approcha de l'objet. Une voix retentit alors, rompant le grésillement de l'appareil.

- Nyn-na La'acor ?

- En effet, acquiesça-t-elle.

- J'ai entendu dire que vous étiez la chasseuse de prime la plus efficace de l'époque, c'est pourquoi je vous propose une mission très dangereuse, mais dont la récompense vous rendra riche pour le restant de vos jours.

- Qui êtes vous ? demanda la mercenaire, sceptique.

- Un membre de la Résistance, je ne peux malheureusement pas vous en dire plus. Et je compte sur vous pour ne parler de ce contrat à personne, pas même à une personne de mon camp.

- De combien est la récompense ?

Un nombre apparut sur l'hologramme, et Nyn-na écarquilla les yeux, elle n'avait jamais vu une telle somme, même pour les contrats les plus périlleux.

- Et... Quelle est cette mission secrète ?

- Vous devez éliminer le commandant du Premier Ordre, Kylo Ren.

Chapitre 1 : Une ombre dans Coruscant

Lorsque la jeune femme revint au rez de chaussée, le Rodien se précipita hors de table pour se placer devant elle, les yeux emplis de curiosité.

- Alors cette mission ?

Nyn-na lui jeta un bref regard avant de le contourner et de traverser la pièce.

- Dis moi au moins si tu l'as acceptée ?

L'absence de réponse commença à agacer l'humanoïde qui décida de poursuivre la chasseuse de prime jusqu'à ce qu'elle se décide à parler. Mais cette dernière, en le voyant courir vers elle, jeta quelques crédits sur le bar.

- Tournée générale ! lança-t-elle nonchalamment.

Comme elle l'avait prévu, la horde d'ivrognes présents dans la salle se rua vers le comptoir pour profiter de l'offre, empêchant ainsi l'homme vert de passer. La demoiselle put ainsi sortir sans être suivie. Elle rabaissa sa capuche sur ses cheveux de feu et reprit sa route dans les ruelles sombres de Coruscant.

Elle n'avait pas voulu discuter avec celui qui avait été un collègue et un ami. Suite à leur dernière mission commune, quelques mois avant, elle n'avait plus confiance en lui. Le plus exact serait de dire qu'elle n'avait plus confiance en personne.

Elle marchait, et les souvenirs revinrent dans son esprit. Le rodien et elle s'étaient liés d'amitié lors de l'une de leurs premières aventures, ils avaient continué de travailler ensemble pendant deux ans. Mais cette fois là, quand ils s'étaient retrouvés dans une position délicate, il avait trahi la chasseuse de prime. Leur contrat s'était révélé être un piège pour les capturer. Son acolyte avait alors préféré fuir en l'abandonnant plutôt que de rester à ses côtés. La jeune femme avait fini enchaînée et menée à un peloton d'exécution. Habile et intelligente, elle avait échappé de peu à la mort et s'était enfuie à bord de son vaisseau. L'humanoïde n'avait pas tenté de la recontacter jusqu'à ce soir, craignant sa colère.

Concentrée sur ses pensées, elle tourna dans une petite rue non éclairée avec l'intention de raccourcir son trajet. Quelques mètres plus loin, une bande de quatre hommes la virent approcher en échangeant des regards complices. Au moment où elle fut à leur niveau, ils lui bloquèrent le passage, l'obligeant à quitter sa réflexion. La chasseuse de prime croisa alors des sourires carnassiers. Elle les observa rapidement. Ils devaient avoir une quarantaine d'années, étaient assez imposants en carrure, mais vêtus de vêtements aussi sales, ils paraissaient plus négligés qu'effrayants. Ils étaient mal rasés et leurs yeux dévoilaient une vie minable passée dans l'alcool et le crime. La demoiselle soupira en levant les yeux au ciel.

- Salut ma mignonne, commença l'un d'entre eux, libérant une haleine fétide qui fit grimacer Nyn-na, c'est pas très prudent de te promener seule la nuit.

- Tu pourrais faire de mauvaises rencontres, renchérit un autre en ricanant.

- Vu ton joli visage, même encapuchonnée, tu vas attirer l'attention, affirma un troisième.

- Très bien les garçons, répondit ironiquement la jeune femme, je ferai attention, promis.

Son sarcasme était tel que, même abrutis et alcoolisés, les quatre hommes le décelèrent, ce qui les énerva. Celui qui n'avait pas encore parler s'avança et prononça d'une voix rauque.

- Je crois que t'as pas bien pigé, fillette. Tu vas gentiment nous suivre histoire qu'on s'amuse et si tu ouvres la bouche pour dire quoi que ce soit, on te refait le portrait.

Certain de l'effet de ses paroles, il leva son bras pour saisir l'épaule de sa victime du soir. Mais il ne put jamais la toucher. Il ne l'avait d'ailleurs même pas encore frôler qu'un craquement sonore se fit entendre et qu'une douleur atroce se répandit dans son corps. Nyn-na avait retourné le bras tendu vers elle en le brisant avant de mettre son propriétaire à terre d'un mouvement souple. Elle leva ses yeux bleus vers les trois hommes devant elle et leur lança un regard dénué de toute chaleur humaine.

- Va-t-il falloir que je vous brise quelque chose à vous aussi avant de pouvoir passer ? demanda-t-elle d'une voix froide.

Sans répondre, ils se jetèrent sur elle. Elle glissa sous eux, insaisissable, avant de frapper durement aux points sensibles de l'anatomie humaine. Ils auraient touché une ombre plus facilement. La femme qui leur faisait face était un fantôme qui disparaissait aussi rapidement qu'il apparaissait. Ses attaques étaient calculées, efficaces et imparables pour ces piètres guerriers. Il ne fallut que peu de temps à la combattante pour mettre ses assaillants hors d'état de nuire. Une simple fraction de secondes. Pendant qu'ils gémissaient de douleur, la face contre le sol, elle se tourna vers eux, un sourire amusé sur les lèvres.

- C'est pas très prudent de vous promener seuls la nuit les gars, vous pourriez faire de mauvaises rencontres.

Elle leur jeta un dernier regard avant de tourner les talons pour continuer sa route. Elle était une ombre parmi tant d'autres à cette heure nocturne. Dangereuse et silencieuse. Des qualités très appréciées chez les chasseurs de prime. Nyn-na atteint le hangar quelques minutes plus tard. L'officier, encore en service, la reconnut et la salua d'un signe de tête. Elle répondit cette fois ci, d'un geste similaire, il sourit. La mercenaire monta dans son vaisseau et retira sa cape, révélant des vêtements noirs, en cuir souple, agrémentés d'armes en tout genres et de gadgets variés fixés dans les poches ainsi qu'à la ceinture métallique qui ornait sa taille. La jeune femme posa l'imposant tissu sur un fauteuil avant de se diriger vers la salle de pilotage. Un droïde attendait tranquillement dans la pièce. Elle avait réparé et reprogrammé le robot après l'avoir récupéré dans les décombres d'une bataille terrestre qui datait de la Guerre des Clones. C'était un des astromécanos qui accompagnaient les Jedi, à l'époque où ils étaient des milliers. Blanc et noir, le petit robot endommagé était aujourd'hui fidèle à la combattante. Il bipa joyeusement en la voyant s'installer aux commandes. Elle lui adressa un sourire sincère.

- Allez Scott, nous partons pour une mission qui nous rendra riches. Avec une prime pareille, tu pourras prendre un bain d'huile tous les jours.

Tandis que le dénommé Scott manifestait sa joie, Nyn-na démarra son BT-7 Ouragan, un sourire satisfait collé au visage. Elle allait réaliser une tâche complexe, mais avait hâte de montrer ses talents avec un tel challenge. Et pendant qu'elle se dirigeait vers les étoiles, elle songea à la méthode la plus efficace pour tuer un utilisateur de la Force tombé du côté obscur.

Chapitre 2 : Obscures réflexions

Il se regarda dans le miroir pendant plusieurs minutes avant de fermer les yeux. Puis il les rouvrit. Il fixa de nouveau la balafre qui traversait son visage. Vestige du duel qui l'avait opposé à cette femme. Rey. Elle avait marqué sa peau à jamais, et il avait beau regarder cette cicatrice chaque jour, il ne parvenait pas à s'y habituer. Elle était un signe de sa faiblesse, mais surtout, elle lui rappelait qu'il n'était qu'un homme comme les autres. La plaie béante en lui était sûrement plus grande que celle qui barrait son faciès.

Le jeune homme soupira et abandonna son reflet après avoir mis son masque noir. Il traversa ses quartiers puis sortit, marchant dans l'imposant vaisseau. Kylo Ren, maître de la redoutable élite des dénommés Chevaliers de Ren, était depuis quelques temps pensif, en proie à des réflexions et des doutes qui l'étonnaient lui même. Outre son combat avec la rebelle réceptive à la Force, qui semblait par ailleurs avoir disparu s'il en croyait ses espions disposés dans chaque système, le commandant du Premier Ordre était sujet à de multiples tentatives d'assassinat depuis peu, ce qui avait le don de l'intriguer. Cela ne l'aurait guère étonné si le nombre d'essais n'avait pas été si élevé, étant donné son rang et le danger qu'il représentait pour la Rébellion. Toutefois, il s'interrogeait sur les raisons d'un tel acharnement. Tous les jours depuis la destruction de leur arme massive, causée par son défunt père, des chasseurs de prime tentaient de mettre fin à sa vie. Aucun n'avait réussi ne serait ce qu'à le toucher. Lui, en revanche, avait obtenu d'eux les maigres informations qu'ils possédaient, avant de les tuer sans état d'âme.

Il songea à ce qu'il savait pour l'instant. Un dirigeant rebelle souhaitait ardemment sa mort, mais il avait engagé des mercenaires sans prévenir les autres membres de la Résistance. Kylo se demanda qui pouvait être ce mystérieux commanditaire. Sa mère lui en voulait-elle au point de lui envoyer tant d'assassins ? Il secoua la tête pendant qu'il traversait les couloirs. Non, Leïa croyait fermement en son salut, et si elle devait être dévastée d'apprendre que Han ait été tué de la main de son fils, elle n'aurait jamais agi ainsi, encore moins sans en parler.

Refusant de se laisser dévorer par ses ruminations, il décida de se rendre dans la salle d'entraînement. Il fallait qu'il occupe son esprit autrement pour cesser de réfléchir à des questions qui n'avaient pas de réponses. Il ôta son casque, puis le haut de sa tenue pour avoir une mobilité maximale. Il enchaîna alors des mouvements souples au sabre, ainsi que des parades diverses, variant les techniques de combat apprises au cours de sa vie. Il ne s'arrêta qu'une fois apaisé de sa colère constante, les muscles douloureux et la peau couverte de sueur. Kylo se passa négligemment une main dans les cheveux. Depuis qu'il avait quitté la voie des Jedis pour celle de l'ombre, il avait de plus en plus de mal à contrôler ses émotions. Son nouveau maître, Snoke, lui avait enseigné à transformer ces dernières en puissance, mais il n'avait rien dit sur le sentiment de malaise qui coulait en lui le reste du temps. Pour vider son cœur et son corps de cette énergie noire qui envenimait son être, le jeune chevalier de Ren avait trouvé comme solution des séances d'entraînement intensives et de longs instants de solitude. Il sortait de ces moments calme, reposé et paisible, mais cela ne durait jamais fort longtemps. Son destin était-il donc de souffrir intérieurement sans pouvoir rien y faire ?

Il soupira de lassitude et retourna dans ses appartements pour se rincer sous la douche. Il se laissa glisser sous l'eau brûlante avec satisfaction. Kylo y resta plusieurs minutes, tentant vainement de ne pus penser à rien, puis il se vêtit, dissimula de nouveau son visage sous le masque sombre et rejoignit le pont du vaisseau afin de diriger les prochaines opérations tandis qu'une nouvelle certitude planait dans son esprit : il allait chercher la personne qui en voulait à sa vie, et lorsqu'il l'aurait trouvée, cette dernière allait passer un très mauvais moment.

Chapitre 3 : Infiltration

Suspendue dans le vide, la tête vers le sol et les yeux fixés sur les rayons d'électricité mortels qui se trouvaient à quelques centimètres d'elle, Nyn-na se posait des questions sur la meilleure façon de procéder.

Elle était accrochée au plafond grâce à ses pieds, fixés entre des grilles métalliques, mais risquait à tout moment de tomber. Jouant le tout pour le tout, elle prit une longue inspiration et lâcha prise. Pendant que son corps tombait à la verticale, elle plaça ses bras au dessus de sa tête et tendit les jambes. Lorsqu'elle fut à quelques millimètres du premier faisceau lumineux, elle arqua les reins et le frôla avant de recourber son buste pour éviter un second jais. Elle atterrit souplement sur le sol et s’aplatit contre sa surface quand un nouveau rayon tenta de la faucher. Elle atteignit la porte en quelques mouvements fluides et se glissa derrière après l'avoir forcée à s'ouvrir. Une fois dans la nouvelle pièce, la chasseuse de prime s'autorisa à respirer.

Elle venait d'infiltrer une base stratégique du Nouvel Ordre sans aucun scrupule avec l'espoir de récupérer des informations importantes sur sa cible. La mercenaire regarda autour d'elle. Elle fut soulagée de constater que ses plans étaient à jour et qu'elle était bien dans le lieu qui l'intéressait. La salle des données. Une quantité affolante d'informations conservées dans cette petite pièce surveillée et protégée au point d'être comme le bâtiment qui l’accueillait : inaccessible. La jeune femme sourit en prenant conscience qu'elle venait de détruire cette caractéristique. Puis elle songea que si la Résistance l'avait engagée pour obtenir des renseignements confidentiels sur les héritiers de l'Empire, ils auraient pu gagner cette nouvelle guerre. Son sourire s’agrandit. Elle trouvait risible ces conflits galactiques et ne comprenait pas que des personnes puissent donner leurs vies pour une cause qui les dépassait. Nyn-na traversa la courte salle pour atteindre le panneau informatique puis elle tapa sur le clavier le nom de sa victime.


 

« Kylo Ren »


 

Un dossier brilla parmi ses congénères et la chasseuse de prime se dépêcha d'aller le récupérer. Elle avait beau être une mercenaire talentueuse, la base était une véritable forteresse et elle savait que son intrusion serait remarquée dans peu de temps. Il fallait faire vite pour rejoindre son vaisseau. Rangeant les précieux documents dans la sacoche fixée à sa taille, elle revint vers la salle précédente, dans laquelle les rayons semblaient toujours déterminés à la tuer. Les yeux bleus concentrés, la jeune femme rampa sous un premier faisceau avant de bondir. Prenant appui sur le mur elle s'élança dans les airs, esquiva un jais lumineux, fit basculer son centre de gravité d'un déhanchement puis crocheta le plafond d'une main. Elle se hissa ensuite à la force de son bras et s'engouffra dans la bouche d'aération qui lui avait servi de porte d'entrée. Respirant doucement, elle se dirigea dans le fin conduit jusqu'à se situer dans les couloirs les plus proches. Une alarme retentit alors et Nyn-na entendit des bruits de pas sous le tuyau dans lequel elle avançait. Des voix s'élevèrent du corridor qu'elle surplombait.

- Nous avons une infiltration, affirma la première, rauque et énervée.

- Quels sont les ordres ? demanda une seconde d'un air neutre bien que teinté d'une légère inquiétude.

- On retrouve l'individu indésirable, en vie si possible. Mais en aucun cas cette ordure ne doit quitter cette planète ! clama celui qui semblait être le supérieur. Je veux des soldats placés dans chaque pièce jusqu'à ce qu'on mette la main dessus. Vous deux, vous restez patrouiller ici, le reste, suivez moi.

- Bien chef, répondirent les combattants d'une même voix.

Bientôt, le couloir fut quasiment vide, l'attroupement faisant place au duo requis pour la surveillance. Nyn-na les observa depuis la grille qui composait l'unique issue du conduit d'aération. Deux hommes d'une stature relativement imposante, le corps protégé d'une armure blanche.

Blasters en main et l’œil aux aguets.

La chasseuse de prime esquissa un sourire. Sans un bruit, elle décala la plaque métallique et se laissa glisser au sol, puis elle se coula dans le dos des deux soldats. Une expression amusée collée au visage, elle se racla la gorge. Sursautant, les combattants se retournèrent vers elle.

- Bonjour messieurs, auriez vous l'amabilité de m'indiquer le chemin le plus court et le moins surveillé pour atteindre le hangar je vous prie ?

Ils se ruèrent sur elle d'un même mouvement, souple et rapide, avec la ferme intention de l'immobiliser. Cependant, ayant prévu leur déplacement, la jeune femme se décala légèrement, brandit un blaster qu'elle passa en mode silencieux avant de tirer dans la tête du premier assaillant, qui s'écroula. Elle saisit l'autre par le bras, retourna le membre paralysé, se pencha, tendit son pied, cassa une rotule et plaça sa main gantée sur la bouche de sa victime pour étouffer son cri.

- Je réitère ma question, susurra-t-elle d'une voix douce, attends, réfléchis bien avant de répondre. Je t'ai brisé deux os en moins d'une seconde, imagine ce que je peux faire pendant les quelques minutes qu'il nous reste avant que tes petits copains débarquent.

Le sourire de la mercenaire s'accentua quand elle vit l'homme pâlir. Il bredouilla un semblant de réponse qui sembla lui convenir puisqu'elle hocha la tête. Assommant son informateur d'un coup sec derrière le crâne, Nyn-na songea à la douleur qu'il sentirait à son réveil et elle suivit l'itinéraire qu'il lui avait indiqué.

- Scott, tu m'entends ? murmura-t-elle dans son communicateur, dirige Storm vers le hangar et tiens toi prêt, j'arrive.

Elle arrivait dans la salle de décollage des vaisseaux quand elle vit un groupe de gardes courir vers elle. Ils commencèrent à lui tirer dessus et la chasseuse de prime esquiva les attaques d'une roulade contrôlée au sol. Elle se cacha derrière une caisse de matériel et dégaina son propre blaster. Répondant aux échanges offensifs avec précision, Nyn-na savait pourtant qu'elle ne pourrait venir à bout de tant de personnes depuis sa cachette, tout comme elle savait que s'approcher d'eux était impossible. Elle lâcha un soupir agacé et entreprit de se déplacer vers le gigantesque portique ouvert qui donnait sur un ciel azur.

- Un vaisseau va sûrement venir se poser pour lui permettre de fuir, lança un soldat qui avait repéré la manœuvre de la mercenaire alors qu'elle était dos à l'extérieur, fermez les portes !

Aussitôt, une officière appuya sur une série de boutons depuis l'espace de commandes et le portique se couvrit d'une aura rouge qui empêcherait l'atterrissage d'un quelconque vaisseau sur la plateforme. Mais la jeune intruse n'avait pas prévu de faire descendre son BT-7 Ouragan dans le hangar, et les portes, qui repoussaient le contact des lourds véhicules spatiaux, laissaient passer la matière organique. Tirant une dernière fois de son arme, la chasseuse de prime le rangea à sa ceinture et recula, traversant lentement de son corps le faisceau écarlate jusqu'à se retrouver au bord de la passerelle, à quelques centimètres du vide. Les soldats avaient cessé de tirer, interloqués, et sachant pertinemment que leurs offensives n’atteindraient plus leur cible une fois passée derrière la barrière. Ils purent néanmoins voir leur mystérieuse ennemie écarter les bras et se laisser tomber dans le vide, un grand sourire aux lèvres.

Chapitre 4 : La chasseuse de primes

Nyn-na écarta les bras avant de se laisser entraîner par la gravité. Elle se permit de rester immobile dans sa chute pendant quelques secondes puis elle courba le dos, tendit les jambes, fit basculer son bassin vers le haut afin de se ramasser sur elle même et ainsi de retomber en boule sur la masse noire qui venait de la réceptionner sans se faire mal. Elle se mit debout sur le toit du vaisseau et lorsqu'il remonta devant la plateforme, elle adressa un sourire narquois aux combattants qui la fixaient avec étonnement. Elle entra ensuite par l'ouverture métallique située sous ses pieds et disparut à l'intérieur. Storm s'élança aussi vite que ses réacteurs le permettaient et ils quittèrent la planète avant de passer en vitesse lumière. La première chose que la chasseuse de prime fit une fois à bord de son vaisseau fut de gagner la salle des commandes où Scott pilotait avec brio. Elle félicita son compagnon droïde pour son efficacité et celui ci bipa de plaisir. La jeune femme lui demanda alors de diriger le BT-7 Ouragan afin qu'elle puisse se pencher sur les précieux documents qu'elle avait récoltés. Elle s'installa sur le canapé placé dans la pièce centrale du véhicule et enregistra les données sur une tablette électronique. L'écran s'alluma et le temps que le téléchargement des informations se complète, elle démarra des recherches sur les utilisateurs de la Force. Après avoir lu un lourd dossier sur le cortosis, un matériau rare permettant de contrer un sabre laser, elle revint sur l'objet de son vol et afficha le profil de sa cible. Pendant le reste de la journée, et une grande partie de la nuit, elle éplucha chaque page pour en apprendre plus sur l'homme qu'elle devait éliminer. Elle finit par s'endormir, les yeux auparavant fixés sur l'image du chevalier de Ren et son expression si glaciale.


 

*********


 

Kylo Ren se tenait droit face à un humanoïde qui aurait tout donné pour se trouver ailleurs. Assis sur un fauteuil inconfortable, les bras et les jambes enserrés de fers qui malmenaient sa peau, le visage défiguré par les heures de torture et l'expression du visage hésitant entre la douleur et une profonde fatigue. Le Rodien n'avait rien à révéler au Jedi renégat, parce qu'il ne savait rien. Ce dernier avait beau le faire souffrir et entrer dans son esprit, l'homme vert n'avait aucune information à offrir.

- Pitié, arrêtez, je vous en supplie... murmura-t-il doucement.

- Si tu ne sais rien, comment cela se fait-il que mes recherches me mènent à toi ? demanda l'utilisateur de la Force, agacé.

Un filet de sang s'échappa des lèvres du prisonnier, rejoignant la course de celui qui coulait le long de sa tempe. Il leva des yeux épuisés vers le masque noir qui lui faisait face et tressaillit.

- Je n'ai été qu'un intermédiaire... avoua-t-il en grimaçant tant la douleur traversant son corps était insupportable, je connaissais la chasseuse de prime que le commanditaire recherchait, une ancienne collègue... Je... je n'ai fait que les mettre en relation, mais aucun d'eux n'a jugé utile de m'informer de quoi que ce soit, je... je vous le jure !

Il avait clamé cette dernière phrase avec l'énergie du désespoir. Kylo braqua son regard sur sa victime sans répondre. Celui ci eut conscience d'être sondé. De nouveau, il fut parcourut de tremblements. Jamais il n'avait ressenti autant de peur.

- Le nom de cette chasseuse de prime, exigea le jeune homme.

- Je...

- Maintenant.

La voix froide trancha la maigre tentative de protestation du Rodien. Le commandant du Premier Ordre ne lui laissait aucunement le choix.

- Nyn-na La'acor, murmura-t-il en baissant les yeux.

Encore une fois il avait trahi la mercenaire.

Encore une fois avec la piètre excuse de sauver sa vie.

Encore une fois il éprouvait des remords vis à vis de son ancienne collègue.

Encore une fois, il la condamnait à une mort certaine.

Le Rodien se mordit la lèvre.

- Pourquoi l'avoir demandée elle en particulier ? questionna le chevalier de Ren.

- Elle est considérée comme la meilleure chasseuse de prime de la galaxie.

- Sa réputation est-elle vraie ? Tu as travaillé avec elle, alors ? Est-elle si efficace ?

- Oui, souffla l'homme vert, je n'ai jamais connu plus redoutable que Nyn-na.

Le prisonnier gardait les yeux au sol, incapable de voir en face ce masque lugubre, et incapable de voir en face sa lâcheté et sa trahison.

- Bien. Tu as bien fait de coopérer, je n'aurais pas perdu mon temps avec toi.

- Vous allez me libérer ? demanda l'humanoïde avec un soupçon d'espoir.

Kylo le considéra un instant en silence, se demandant s'il était désespéré à ce point pour croire en sa gentillesse alors que sa réputation le précédait.

- Pas vraiment, finit-il par répondre.

Tout en prononçant ces deux mots qui équivalaient à une sentence radicale, il saisit son sabre laser et l'alluma. Le reflet des trois lames rouges brilla dans les pupilles de l'homme vert, et ce dernier voulut hurler. Il n'en eut pas le temps, déjà l'arme mortelle s'abattait sur lui, plongeant dans son corps meurtri.

Chapitre 5 : Nyn-na

Il ne dormait presque plus. Entre ses séances d'entraînement, la direction du Premier Ordre et ses recherches sur la chasseuse de prime, il était plus que débordé. Kylo voulait tout savoir sur la mercenaire qui allait prochainement tenter de prendre sa vie, il voulait savoir son passé, ses missions, sa façon de procéder. Tout.

Quelques semaines auparavant, il avait été informé qu'une de leurs bases de données avait été infiltrée par une femme aux capacités prodigieuses. Selon la description des soldats témoins de son intrusion, elle était compétente, agile, intelligente et audacieuse. De taille moyenne, les cheveux assez courts et roux, les yeux bleus. Le profil exact de Nyn-na La'acor. L'utilisateur de la Force était certain qu'il s'agissait d'elle. Quand il sut ce qu'elle avait dérobé, il avait été perplexe, son esprit hésitant entre l'admiration pour la jeune femme et la colère contre ses sbires qui s'étaient révélés incompétents. Se laissant entraîner par la seconde émotion, il avait tué sans ménagements le porte parole venu lui annoncer la nouvelle. Puis il s'était enfermé dans ses quartiers et avait poursuivi ses recherches. Il n'avait pas peur qu'elle le tue, il savait qu'elle n'y parviendrait pas. Cependant, son mode opératoire et sa personne le fascinaient sans qu'il puisse expliquer pourquoi. Il ne pouvait pas s'empêcher d'éprouver du respect pour Nyn-na, et s'était plus d'une fois surpris à se demander s'il ne pourrait pas mettre à profit ses qualités. Mais pour réaliser cette dernière pensée, il faudrait convaincre la mercenaire de rompre son contrat, ce qui était indéniablement un manque d'honneur pour les chasseurs de prime.

La convaincre, ou la contraindre.

Il sourit. Tout n'était qu'une suite de questions sans réponses. Il lui fallait maintenant être patient, elle viendrait à lui, bientôt. Et il serait alors en mesure de prendre des décisions.

Le jeune homme soupira de lassitude avant de se remercier intérieurement d'avoir décidé de porter un masque. Sans ce dernier, son action anodine aurait sûrement été remarquée par les généraux présents autour de la table, et ceux ci n'auraient pas hésité à lui faire une remarque glaçante sur le désintérêt qu'il portait à des réunions de la plus haute importance. En effet malgré son grade et sa puissance, Kylo Ren n'était pas très apprécié de ses pairs, jugé trop jeune pour certains, trop impulsif, voire incontrôlable et dangereux pour d'autres.

Le fait était qu'il s'ennuyait lors de ces interminables séances de parole. Le chevalier de Ren était un homme de combat, d'action et de décisions, il détestait cette façon de parler dans le vide pendant des heures sans avancer dans leurs objectifs. Si cela ne tenait qu'à lui, il passerait tous ces beaux parleurs au fil de son sabre. Mais même lui avait des limites à ne pas franchir, et des ordres à respecter, et ces deux points le faisaient souvent grincer des dents.

La réunion se termina et le commandant du Premier Ordre put enfin rejoindre ses quartiers. Il retira lentement son masque avant de le poser sur un meuble. Il se figea brusquement. Il avait perçu un son inhabituel. Kylo tendit l'oreille, prêt à déceler l'origine du bruit. Il n'eut que le temps de se baisser quand un sifflement souffla derrière lui. Se retournant avec la vivacité d'un fauve, son regard croisa le bleu perçant de celui d'une jeune femme à la chevelure flamboyante qui venait de lancer une lame sur lui. Aussitôt, elle dégaina ses blasters et lui tira dessus. L'utilisateur de la Force saisit son sabre laser et para chaque rayon de ses lames rouges.

D'un geste de la main, il propulsa les armes de son assaillante loin d'elle, mais celle ci avait déjà sorti une lame noire et fonçait sur lui. Le jeune homme avait lu tout ce qu'il pouvait sur les capacités de la chasseuse de prime, mais il ne pouvait s'empêcher d'être surpris par la fluidité de ses mouvements, si rapides et précis, contrôlés avec brio. Il tendit son sabre en attendant le moment fatidique où l'arme de son adversaire serait tranchée contre la sienne, mais la dague noire heurta le faisceau rouge sans être abîmée. Nyn-na glissa sous lui avec une agilité hors norme et plia le genou droit avant de tendre brusquement la jambe, talon à plat. Ce dernier frappa avec force l'abdomen du Commandant qui étouffa un cri de douleur avant d'être entraîné en arrière. Il leva la tête, déjà, la mercenaire sautait pour le frapper à la gorge de sa lame. Laissant douleur envahir son être jusqu'à devenir rage, Kylo leva la main vers elle et laissa la Force refluer en lui. La chasseuse de prime fut envoyée violemment vers le mur, se fracassant le dos contre lui. Elle tomba à terre, grimaça, voulut se relever mais le chevalier de Ren avait ouvert la main vers elle, et très lentement, il serrait ses doigts tandis que la jeune femme sentait une prise invisible se refermer autour de sa gorge. Elle perdit connaissance avant qu'il n'ait fini de fermer le poing.

Chapitre 6 : Pari lancé

Nyn-na avait l'étrange impression de flotter dans un néant profondément sombre. Un néant comateux, aussi intense qu'un sommeil de plusieurs et longues heures. S'était-elle endormie sur sa tablette ? Ressassant les derniers souvenirs qu'elle avait, elle grimaça de douleur. Que s'était-il passé ? Pourquoi avait-elle si mal ? Des éclairs furtifs se faufilèrent dans son esprit sans qu'elle ne parvienne à les saisir. Puis, ils repassèrent lentement et la jeune femme s'en imprégna.

Elle s'était préparée minutieusement pour sa mission.

Elle avait laissé Storm sous la surveillance de Scott et était partie dans un vaisseau du Premier Ordre volé.

Elle s'était infiltrée sur le bâtiment principal de la flotte.

Elle avait déniché les quartiers du chevalier de Ren et s'était cachée en attendant le retour de sa cible.

Il était entré, elle avait sorti un poignard de lancer.

Il avait retiré son masque, elle avait visé son visage.

Son coup aurait du le frapper, il aurait du succomber dans la seconde. L'attaque était calculée, imparable, efficace.

Il s'était décalé, puis retourné. Elle avait croisé ses yeux marrons. Bleu électrique contre brun colérique. Le combat avait été court, elle avait dominé, lui semble-t-elle, pendant un moment. Mais l'issue était floue dans sa mémoire.

La douleur se répandit de nouveau dans son corps, lui rappelant sa présence. Nyn-na ouvrit les yeux. Elle était maintenue à la verticale par des chaînes fixés à ses poignets et ses chevilles, les unes accrochées au plafond, les autres au sol. La jeune femme regarda autour d'elle. La pièce était sombre, des étagères étaient disposées de chaque côté de la salle, et de nombreux ustensiles, dont l'usage ne laissait aucun doute dans l'esprit de la mercenaire, reposaient dessus. Son regard s'arrêta alors sur la silhouette qui patientait sans bouger en face d'elle. Appuyé nonchalamment sur le mur, un masque noir cachant son visage. La chasseuse de prime le reconnut pourtant aussitôt. Kylo Ren, sa cible.

L'utilisateur de la Force se rapprocha doucement, d'une démarche presque féline tant elle dégageait de fluidité et de souplesse. Il avait beaucoup progressé depuis sa défaite contre Rey, il avait entraîné ses muscles, assoupli ses mouvements, dessiné son corps et travaillé ses capacités mentales. Arrachant son regard de son ennemi, Nyn-na tira sur ses bras pour les dégager, en vain. Elle porta de nouveau son attention sur l'homme qu'elle avait tenté d'éliminer. Elle n'avait pas peur de lui, de ce qu'elle pourrait subir, de la mort même, mais elle était frustrée d'être à sa merci, et surtout, d'avoir échoué. Il la fixa un instant avant de rompre le silence.

- Tu es Nyn-na La'acor, n'est ce pas ?

Elle lui décocha un regard assassin, sans répondre. Ses yeux bleus océan brillaient d'assurance. Kylo nota son corps détendu, l'absence d'anxiété sur son visage et le sang froid presque inhumain dont elle faisait preuve. De nouveau, il ne put s'empêcher de l'admirer.

- Je peux te forcer à parler, tu sais, mais tu ne trouverais pas la méthode agréable, reprit-il d'un ton glacial.

Cette fois, la jeune femme se décida à répondre, d'une voix pleine de sarcasme.

- Oh, arrête de jouer la drama queen avec ton numéro d'effroyable tortionnaire. Je sais qui tu es, d'où tu viens. Même le masque sombre derrière lequel tu caches ton humanité est inutile.

Le chevalier de Ren sentit la colère monter doucement en lui, et il la reflua avec difficultés. Il ne devait pas s'énerver. Kylo resta silencieux pendant de longues secondes, puis, lentement, il retira son masque et le posa. Il plongea son regard dans celui de sa prisonnière.

- J'imagine, dit-il doucement, que comme chaque mercenaire qui ait tenté de me tuer, tu n'as aucune information sur le commanditaire ?

- Parce que tu imagines que je vais tranquillement parler de ma mission avec ma cible ?

- Ne joue pas avec moi, Nyn-na.

- Je ne joue jamais, répliqua la jeune femme, car jouer implique la possibilité de perdre.

Elle esquissa un sourire taquin.

- Et je n'ai jamais perdu.

Ce fut à son tour de sourire, bien qu'il soit pour sa part teinté d'un agacement perceptible.

- Je prends le pari.

Chapitre 7 : La sentence de Kylo Ren

Nyn-na gardait les yeux fermés, elle ne voulait pas dépenser inutilement son énergie. Après sa première entrevue avec le Commandant du Premier Ordre, il l'avait faite enfermer dans une cellule surveillée. Attachée au mur par des bracelets métalliques, elle n'avait aucune solution pour fuir. Sans nourriture ni eau depuis trois jours, elle avait lentement perdu des forces, son corps était parcouru de courbatures diverses et chaque geste la faisait souffrir.

La jeune femme avait les paupières closes et commençait à s'assoupir quand la porte s'ouvrit. Quelqu'un entra et l'ouverture se verrouilla, les laissant seuls. La mercenaire ouvrit les yeux et vit Kylo Ren face à elle. Un sourire étira ses lèvres.

- Ma compagnie te manque déjà ?

Le chevalier de Ren ne répondit pas. Il retira simplement son masque et s'agenouilla pour être au niveau de sa prisonnière.

- Je te laisse encore une chance de parler, murmura-t-il doucement, après je passe à la torture.

- Je n'ai pas peur.

L'utilisateur de la Force la fixa un moment, puis il se leva et se dirigea vers la porte, qui s'ouvrit. Il se tourna vers elle, et avant de sortir, répondit :

- Je sais.


 

*********


 

Nyn-na ne put s'empêcher de hurler. Cela faisait maintenant deux heures qu'elle était allongée sur une table en métal, retenue par des sangles qui lui meurtrissaient la peau. Deux heures qu'un droïde jouait avec différents instruments destinés à la faire souffrir, sous le regard impassible de Kylo Ren. Deux heures pendant lesquelles elle avait vaillamment combattu ses réactions pour ne pas offrir le moindre cri à son tortionnaire. Elle n'en pouvait plus, et lors du dernier passage de l'outil, elle n'avait pu contenir un hurlement tant la douleur était atroce.

De toutes ses forces, la jeune femme tira sur les liens qui la maintenaient, se débattant avec toute l'énergie que souffrance et désespoir pouvaient apporter. L'outil reprit contact avec son corps, joua sur ce dernier minutieusement, contrôlé par la main habile du robot. Nyn-na se mordit la lèvre avec violence, jusqu'à ce qu'un filet de sang glisse le long de son menton. Incapable de se maîtriser, une larme s'échappa à son tour pour plonger dans la masse de cheveux roux qui s'étendait de chaque côté de sa tête. La mercenaire fut prise d'un soubresaut, elle haletait doucement, se crispait. Jamais encore elle n'avait vécu de telle expérience. Pourtant, elle n'en était pas à sa première séance de torture. Ses yeux brillaient, impuissants à contenir les gouttes d'eau salée dans leurs orbites, et rapidement, une multitude de nouvelles larmes vinrent rejoindre la première. Le droïde leva son bras, prêt à renouveler son acte. Il fut stoppé dans son élan. Kylo avait saisi son poignet robotique tout en fixant son regard sur la jeune femme. Il ne détourna pas les yeux quand il s'adressa au robot.

- Laisse nous seuls maintenant.

L'humanoïde de métal s'inclina avant de sortir de la pièce. L'utilisateur de la Force s'approcha lentement de Nyn-na et posa avec douceur sa main sur son bras.

- Pourquoi résistes-tu ? Pourquoi est ce que tu t'obstines à protéger la Résistance alors que ses idéaux ne t'intéressent pas ?

Elle ne répondit pas. Le Commandant du Premier Ordre déplaça sa main vers son visage et fit appel à la Force. Sentant une présence intrusive dans son esprit, Nyn-na se débattit, mais elle n'avait plus aucune énergie.

- Sors... de ma tête...

Son murmure fut à peine audible. La mercenaire s'évanouit tandis que Kylo parcourait sa mémoire.


 

*********


 

Il traversait les couloirs, la chasseuse de prime dans ses bras. Il savait maintenant tout ce qu'elle savait sur son commanditaire. Comme tous les autres avant elle, aucune réelle information qui pourrait permettre au chevalier de Ren de trouver celui qui en voulait à sa vie. Il déposa la jeune femme dans sa cellule et la regarda un moment. A la différence de tous les autres avant elle, après l’interrogatoire, il n'avait pu se résoudre à l'éliminer. Pourtant, elle était inconsciente, rien ne l'avait empêché de le faire. Ils étaient seuls dans la pièce, Kylo avait saisi son sabre. Puis il l'avait rangé, et libéré sa prisonnière des sangles qui la retenaient avant de la porter. Il sortit de la cellule, sans comprendre ce qui l'avait poussé à l'épargner. Il n'était sûr que d'une chose : il n'éprouvait aucun regret.

Chapitre 8 : Silencieuse promesse

Nyn-na ouvrit les yeux et gémit de douleur. Son corps était parsemé de blessures et la migraine qu'elle ressentait était atroce. La chasseuse de prime se redressa doucement, un détail lui échappait, mais lequel ? La réponse illumina son esprit. Elle n'était pas attachée, rien n'entravait ses mouvements. Ses tortionnaires l'estimaient-ils suffisamment affaiblie pour la croire inoffensive ? C'était bien mal la connaître. Se levant avec une fluidité naturelle qui lui avait manquée, elle ne put réprimer une grimace avant de chanceler. Elle ne devait pas se surestimer non plus. La mercenaire observa alors sa cellule avec attention. Son regard se posa sur la bouche d'aération, minuscule, qui se situait au fond de la pièce près du sol. Elle démonta en quelques mouvements la grille et scruta le conduit. Il était étroit, même pour elle.

Elle soupira, ce n'était pas comme si elle avait une autre solution. Avec souplesse, elle s'introduit dans la bouche d'aération et entreprit de ramper. Sa peau s'écorchait sur les rebords trop restreints, mais elle avançait aussi vite qu'elle le pouvait, en serrant les dents. Il lui fallut vingt minutes pour rejoindre un couloir. Avant de sortir, elle réfléchit à ses prochaines actions. Tout d'abord, récupérer ses armes et ses outils, ensuite quitter le vaisseau. Elle songerait plus tard à sa mission. Cependant, la jeune femme n'avait aucune idée de l'endroit où pouvaient être ses affaires, et elle n'avait pas la force de combattre les nombreux soldats qu'elle pourrait croiser en fouillant le véhicule spatial. Nyn-na décida de commencer par les quartiers de Kylo Ren, en espérant que ce dernier ne soit pas présent. Malgré sa faiblesse physique, la chasseuse de prime n'avait pas épuisé toutes ses ressources. Si son corps était dans l'incapacité de se battre, il conservait néanmoins de remarquables qualités, dont celle de se rendre si discret qu'il en frôlait l'invisible. Devenue une ombre, la mercenaire se glissa dans les couloirs, longea le vaisseau, parcourut la distance, avec une aisance presque insolente.

Arrivée devant les appartements de l'utilisateur de la Force, Nyn-na marqua un temps d'arrêt, prêtant attention au moindre bruit qui l'entourait. Une fois assurée que personne n'était présent dans la pièce, elle entra. Il ne lui fallut qu'un rapide coup d’œil pour savoir que son équipement n'était pas dans la première salle. Silencieusement, elle traversa les quartiers du Commandant du premier Ordre, jusqu'à se retrouver dans une chambre. Sa chambre. Et sur un meuble posé contre le mur, les affaires qu'elle cherchait. La jeune femme s'approcha et constata que rien n'avait été abîmé, cassé ou volé. Son tortionnaire avait simplement conservé chacun des outils et chaque arme avec soin, comme s'il s'agissait d'une collection. Elle reprit ses biens et se dépêcha de sortir. Contrôlant les battements de son cœur qui imageaient à la perfection son stress, elle mit une demi heure pour trouver le hangar. Voler un vaisseau fut d'une facilité déconcertante pour une mercenaire de son niveau. Cependant, pour qu'elle puisse s'échapper, il lui fallait agir vite. Elle alluma le véhicule spatial et s'élança dans les airs. Une demande de communication parvint à son tableau de bord, elle l'ignora et se propulsa le plus rapidement possible. Une fois hors du bâtiment principal, elle passa en hyper espace. Hors d'atteinte du Premier Ordre, Nyn-na savait pourtant qu'elle n'en avait pas fini avec Kylo Ren.


 

*********


 

Le Commandant du Premier Ordre rejoignit ses quartiers après une énième réunion. Il avait envie, et surtout besoin, de dormir. Décidé à se reposer quelques heures, le chevalier de Ren entra dans sa chambre. Il allait s'allonger lorsqu'un détail attira son attention. Sur son meuble, l'équipement de la chasseuse de prime avait disparu. Avec une lueur de colère dans le regard, il se précipita vers les prisons. Ignorant les gardes en faction devant la cellule qui l'intéressait, il ouvrit la porte. Vide. Ses yeux se posèrent sur la grille qui reposait sur le sol. La bouche d'aération. Il recula de quelques pas et fixa les deux soldats de son masque noir.

- Incapables, lâcha-t-il d'un ton acide.

Aussitôt, les deux hommes se soulevèrent, la gorge pris dans un étaux douloureux. Ils s'affaissèrent au sol, sans vie. La main de Kylo Ren n'avait pourtant pas bougé. Détournant de nouveau le regard vers la cellule, il murmura doucement.

- Nous nous reverrons, Nyn-na.

Chapitre 9 : Isolée

Nyn-na s'installa sur le canapé de son vaisseau avant de se perdre dans ses pensées. Après sa fuite, elle avait rapidement rejoint la planète sur laquelle Scott l'attendait avec son BT-7 Ouragan. Quand le droïde l'avait vue, blessée et épuisée, il s'était précipité pour l'aider à s'allonger dans la chambre du véhicule spatial. Puis il avait piloté Storm pour s'éloigner au plus vite du Premier Ordre et de son influence. La mercenaire avait dormi pendant trois jours, recouvrant ses forces, et son fidèle ami mécanique s'était occupé de panser ses plaies. Mais la torture avait laissé des traces, et Nyn-na dut se ménager pendant deux semaines avant de pouvoir réutiliser ses capacités.

Avec un soupir, elle entreprit de feuilleter d'un œil distrait le dossier sur Kylo Ren. Elle ne comptait pas abandonner sa mission, mais elle ne savait pas comment procéder. Elle n'avait plus le droit à l'erreur, si elle échouait de nouveau, il ne ferait pas la même faute en lui offrant la possibilité de s'évader. Un son régulier parvint à ses oreilles. Nyn-na leva les yeux à la recherche de l'origine du bruit, son regard se posa sur le communicateur que le mystérieux commanditaire lui avait laissé après leur première discussion. L'appareil brillait, la jeune femme recevait un appel. Elle alluma l'objet et le symbole de la Résistance se forma à quelques centimètres de la petite machine électronique.

- J'ai appris votre échec.

Une simple phrase, prononcée avec déception, d'un ton sec. La chasseuse de prime roula des yeux, agacée.

- Je vais bien, c'est gentil de demander, répliqua-t-elle d'un ton sarcastique.

Il ne répondit rien, exprimant très clairement d'où venait l'agacement cette fois ci, puis il l'ignora et reprit.

- Force est de constater que vous êtes incapable de mener à bien ce contrat, je vous libère de votre engagement. Je suis cependant d'ores et déjà certain de votre silence concernant cette mission.

Avant que Nyn-na ne puisse s'interroger sur les sous entendus des propos de son interlocuteur, ce dernier coupa la communication. La jeune femme fronça les sourcils. Cet individu allait de mystère en mystère, et elle avait bien trop d'expérience pour ne pas se méfier.


 

*********


 

Nyn-na sortit de son vaisseau, le vent fit balancer quelques mèches de ses cheveux roux. Scott avait fait atterrir le BT-7 Ouragan sur une planète déserte, ou presque, qui n'abritait qu'une vaste faune et une flore tout aussi diverse. Outre son aspect de sérénité, cet endroit avait l'avantageuse particularité d'être éloigné des systèmes sous l'emprise du Premier Ordre. Éloigné de toute civilisation.

La chasseuse de prime marcha pendant quelques trentaines de mètres jusqu'à se trouver dissimuler dans la forêt dense qui longeait la plaine dans laquelle Storm était posé. A l'abri des feuillages, la mercenaire ferma les yeux, prit connaissance de son environnement, repéra les bruits naturels du vent dans les branches, des clapotis du ruisseau qui s'écoulait à proximité. Puis elle distingua les sons de pas provenant des animaux, leur souffle bestial. Enfin, elle écouta sa respiration, calme, régulière, et les battements de son cœur, rythmés, apaisés. Elle leva la tête et sentit la caresse des bourrasques d'air sur ses joues et dans ses cheveux, les rayons du soleil qui traversaient les végétaux pour apporter une douce chaleur sur son visage. En harmonie avec elle même, Nyn-na entama une série de mouvements souples, faisant jouer ses muscles avec finesse, imitant chaque geste de combattante, chaque geste qui était devenu chez elle un réflexe de survie. Silencieuse, elle bougeait en équilibre avec la nature autour d'elle. Une ombre dansante.

La symbiose se brisa lorsqu'elle perçut une nouvelle respiration. Saccadée. Stressée. Une respiration qui n'avait rien de sauvage. Elle n'ouvrit pas les yeux, s'immobilisa à la perfection, repéra d'où provenait cette cassure dans son harmonie. Concentrée, elle entendit le mouvement venir vers elle avant même qu'il ne débute. La jeune femme attendit le dernier moment. Elle se glissa sur le sol, évita le coup porté avec une souplesse insolente, tourna les hanches, fléchit les jambes, ouvrit les paupières. Son assaillante croisa un regard bleu électrique, apaisé et pourtant assassin. Elle comprit qu'elle n'avait aucune chance lorsqu'elle vit le poignard dans la main de sa cible, sans avoir pourtant aperçu le moindre geste de la chasseuse de prime pour le dégainer. Avec une fluidité surnaturelle, Nyn-na tendit les jambes, frappa le menton de son adversaire du genou droit, relevé pour cette offensive, passa dans le dos de sa nouvelle victime et plaça sa lame sous sa gorge tout en l'immobilisant de son autre bras.

- Salut ma jolie, susurra-t-elle d'une voix doucereusement mortelle.

Chapitre 10 : Une bien dangereuse décision

Nyn-na avait attaché sa prisonnière sur un siège de son vaisseau. Avec des chaînes. Dans la forêt, elle l'avait assommée puis tractée jusqu'au BT-7 Ouragan, où Scott, occupé à faire des vérifications dans la salle de pilotage, avait été étonné de voir son amie ramener une femme inconsciente. Attendant le réveil de celle qui avait tenté de prendre sa vie, Nyn-na l'observait avec intérêt, essayant de mettre un nom sur ce visage. Les cheveux blonds, tombant en cascade dans son dos, les yeux verts, si elle se souvenait bien. Elle devait avoir entre trente et quarante ans, portait une armure légère et une multitude d'armes, que la mercenaire avait pris soin de retirer. Une chasseuse de prime, assurément. La jeune femme à la chevelure rousse fronça les sourcils.Qu'est ce qui pouvait bien pousser une collègue à venir sur cette planète isolée dans l'espoir de l'éliminer ? Elle avait déjà quelques idées, mais n'arrivait pas à se décider. La première pensée qui avait défilé dans son esprit était une potentielle vengeance, mais c'était improbable puisqu'elle n'avait jamais croisé la route de la blonde. Nyn-na songea ensuite à l'argument de la compétition. En effet, considérée comme la meilleure chasseuse de primes de la galaxie, il lui était déjà arrivé d'être la cible de collègues ambitieux souhaitant prouver qu'ils étaient plus forts qu'elle. Elle avait failli opté pour cette solution mais une troisième idée avait effleuré ses pensées par le biais de sa mémoire.


 

« Je suis cependant d'ores et déjà certain de votre silence concernant cette mission. »


 

Et si le mystérieux commanditaire avait engagé cette femme pour s'assurer qu'elle ne parle pas ? La mercenaire plissa les yeux, toujours fixés sur le visage de sa prisonnière. Elle essaya de se convaincre que c'était ridicule, qu'elle devenait paranoïaque, mais l'idée s'insinua en elle jusqu'à devenir une certitude. C'était au contraire parfaitement logique, Kylo Ren commençait à s'intéresser à lui, la torture que chaque assassin envoyé avait subi en attestait, et pour sa sécurité il voulait à tout empêcher quiconque de remonter jusqu'à son identité. Ce qu'il n'avait pas prévu en revanche, c'est que Nyn-na était loin d'être le genre de personnes qu'il fallait attaquer. Elle laissa son regard descendre vers le sol, tandis qu'un voile obscurcissait ses iris. Une colère profonde s'empara d'elle. Elle se jura qu'elle le retrouverait, ensuite elle le tuerait. Perdue dans ses plans de vengeance, elle n'avait pas remarqué que la blonde avait ouvert les yeux et la regardait avec haine. Ce fut lorsque la prisonnière parla qu'elle leva les yeux vers elle, sans paraître surprise.

- Tu perds ton temps, je ne parlerai pas, cracha-t-elle avec animosité.

La chasseuse de primes la regarda un moment avant de répondre d'une voix lente.

- Qu'est ce qui te fait croire que j'ai besoin de savoir quelque chose ?

Prise au dépourvu, la trentenaire ouvrit la bouche sans qu'aucun mot ne sorte. Ne sachant quoi dire, elle la referma et garda le silence. Nyn-na s'approcha de quelques pas souples, comme un chat s'apprêtant à ne faire qu'une bouchée d'une souris. Il était temps pour elle de confirmer sa théorie. L'ombre d'un sourire flotta sur ses lèvres.

- Il se trouve que je sais déjà pourquoi tu es venue à moi. Tu as été contactée par un commanditaire anonyme de la Résistance, il ne t'a pas révélé son nom, par sécurité. Il a du t'expliquer que je possédais des informations dangereuses et qu'il fallait m'éliminer au plus vite. Pour me trouver le plus rapidement possible, il a probablement cherché dans les mercenaires les plus qualifiés dans la recherche, tu dois donc être une pisteuse exceptionnelle.

Elle remarqua qu'elle avait vu juste en jetant un coup d’œil au visage surpris, et quelque peu admiratif de la blonde. Elle avait maintenant tout ce qu'elle désirait comme données sur la présence de sa collègue. Nyn-na glissa derrière la chaise, passant dans le dos de sa prisonnière. Elle se pencha vers elle.

- Manque de chance pour toi, susurra-t-elle à son oreille, ma spécialité à moi, c'est l'assassinat.

La blonde ne vit la lame brillante sur sa gorge que trop tard. Un gargouillis étranglé résonna doucement, puis sa tête s'affaissa. Nyn-na rangea sa dague dans sa botte. Elle se débarrassa du corps dans la forêt puis elle alla voir Scott qui bipa d'un air interrogatif en voyant le visage fermé de son amie.

- Scott, écoute moi bien, j'ai pris une décision importante. Nous allons aller dans un endroit, tous les deux cette fois, et je compte sur toi pour veiller sur Storm le temps que je fasse ce que j'ai à faire. Personne ne s'occupe mieux de mon BT-7 Ouragan que toi, et surtout, je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose. Tu as bien compris ?

Le droïde répondit affirmativement, bien que légèrement inquiet des projets de la jeune femme. La chasseuse de primes s'installa aux commandes et fit démarrer le vaisseau. Elle quitta la planète avant de passer en hyper espace. Elle soupira profondément, espérant de pas regretter son geste, puis elle rentra les coordonnées dans l'ordinateur de contrôle. Lorsque le BT-7 Ouragan quitta la vitesse lumière, le gigantesque bâtiment spatial du Premier Ordre était devant elle.

Chapitre 11 : Alliance ou piège ?

Une demande de communication s'activa sur le tableau de bord de Storm. Nyn-na l'accepta sans hésiter.

- Identifiez vous.

Une voix humaine, un ton mécanique, sûrement du à l'habitude. Elle répondit d'une voix assurée. Le doute n'avait plus sa place dans l'esprit de la jeune femme depuis qu'elle était sortie de l'hyper espace.

- Nyn-na La'acor, chasseuse de primes, je viens échanger des informations avec Kylo Ren concernant le membre de la Résistance qui engage des mercenaires pour l'éliminer.

Un bref silence, pendant lequel elle crut qu'il n'allait pas la laisser arriver jusqu'au croiseur, encore moins en vie. La voix retentit de nouveau dans les hauts parleurs.

- Autorisation d'atterrir, baissez vos boucliers et désactivez votre système offensif, puis dirigez vous vers le hangar 342B. Une équipe vient vous réceptionner.

- Entendu.

Nyn-na effectua les démarches nécessaires puis elle posa Storm sur la plateforme. Elle recommanda à son droïde de rester discret, cacha une disquette sombre dans une poche, prit ses blasters qu'elle accrocha à sa taille, s'empara du fourreau qui contenait sa lame noire, le fixa sur son dos, entre ses omoplates. La porte du vaisseau s'ouvrit. Dehors, elle vit un groupe de six soldats armés, qui l'attendaient. Elle descendit d'une démarche fluide. L'un des hommes tendit la main vers elle. Nyn-na lui confia ses flingues ainsi que le fourreau protégeant son arme noire, sans prendre la peine de lui préciser qu'elle avait les capacités de les battre à mains nues si elle le voulait. Les gardes l'encadrèrent et le groupe se dirigea dans les couloirs. La mercenaire n'avait aucune idée d'où ils l'emmenaient, mais elle savait qu'elle finirait devant le Commandant du Premier Ordre, ce qu'elle ignorait, c'était l'accueil que celui ci lui réservait. La jeune femme sortit de ses pensées lorsqu'ils entrèrent dans une pièce qui sortait de l'ordinaire. Elle ressemblait à une sorte de dojo, avec plusieurs machines, ou accessoires de combat. Kylo Ren était au centre de la pièce, torse nu, à enchaîner des mouvements précis avec son sabre contre un mannequin métallique. Il s'arrêta en entendant la porte s'ouvrir et se tourna vers le groupe de soldats.

- Commandant, commença celui qui tenait les armes de la chasseuse de primes, elle prétend vouloir coopérer et vous donner des informations sur le rebelle qui engage des assassins contre vous.

L'utilisateur de la Force s'avança après avoir rangé son sabre, il s'arrêta devant le soldat et tourna la tête vers Nyn-na, plongeant ses yeux bruns dans ceux, bleus, de la mercenaire. Sans cesser de la fixer, il tendit la main. Le garde lui donna l'équipement.

- Laissez nous maintenant, ordonna le chevalier de Ren.

Après un hochement de tête synchronisé, ils sortirent de la salle, livrant la jeune femme à leur supérieur. Kylo s'approcha pour se trouver devant elle. Un long silence s'installa, que le Jedi renégat finit par rompre.

- Ma compagnie te manque déjà ?

Nyn-na ne put s'empêcher de sourire, reconnaissant la référence à sa propre pique, qu'elle lui avait lancé lors de son premier séjour sur le vaisseau du Premier Ordre.

- Il faut croire, répondit-elle, amusée.

Il sourit à son tour avant de se détourner pour aller poser les affaires de la mercenaire sur une étagère installée contre le mur. Il s'appuya contre cette dernière avec nonchalance et regarda la chasseuse de primes avec sérieux.

- Pourquoi es tu revenue ? Pourquoi vouloir collaborer ? Cela semble trop irréel, à moins que tu ne me tendes un piège.

Nyn-na s'approcha à son tour.

- Parce que pour protéger son identité, le commanditaire a essayé de m'éliminer, et je n'ai pas réellement apprécié. Je veux le retrouver, mais je prendrais trop de temps à le faire seule. Tu as le même but, c'est pour ça que je suis revenue.

Kylo prit un instant pour prendre ces nouvelles informations en considération.

- Est ce que je peux vraiment avoir confiance en toi ?

En guise de réponse, Nyn-na sortit la disquette de sa poche, elle s'avança encore jusqu'à pouvoir prendre la main de son interlocuteur et y déposer l'objet. Elle planta un regard sérieux dans celui du jeune homme.

- C'est le communicateur que le rebelle m'a laissé pour garder contact. Je suis sûre que tu as à ta disposition des professionnels du décryptage. Avec ça, je pense que remonter jusqu'à son propriétaire ne sera qu'une formalité. Je te le donne sans rien demander, en gage de ma bonne foi.

Elle recula alors de quelques pas. Kylo fit tourner l'appareil entre ses doigts pendant quelques secondes avant de le glisser dans une poche de son pantalon. Il saisit ensuite le fourreau qui reposait sur l'étagère et dégaina la lame noire.

- C'est avec cette arme que tu as contré mon sabre laser la dernière fois, affirma le Commandant, elle aurait pourtant du se briser, comment as tu fait ?

- J'ai trouvé une archive sur un matériau rare, répondit Nyn-na, le cortosis, c'est un minerai, il a entre autres la faculté de contrer le laser. Je suis allée en chercher sur Duro, puis je l'ai fait fondre en une lame.

Le chevalier de Ren hocha la tête. Il doutait encore de la jeune femme, mais pour une raison qu'il ne pouvait s'expliquer, il la croyait sincère. Il finit par prendre a décision.

- Je ne sais pas encore si je peux me fier à toi, je vais donc garder tes armes. Tu resteras constamment avec moi. Tant que je ne serais pas certain que tu es une alliée, hors de question de te laisser te balader dans le vaisseau, c'est clair ?

La chasseuse de primes garda un instant le silence, puis un sourire amusé étira ses lèvres.

- Je pourrais presque croire que tu dis ça pour me garder auprès de toi, mais c'est d'accord.

Chapitre 12 : Face à face

Nyn-na soupira. Elle s'ennuyait depuis maintenant une heure et demi. Elle était dans la salle de pilotage, assise près d'une fenêtre à regarder les étoiles dans l'espace. De nombreuses personnes autour d'elle étaient occupées à contrôler des écrans tout en transmettant chaque information utile par le biais de communicateurs. Chaque individu dans la large pièce avait quelque chose à faire, sauf elle, et la jeune femme détestait la procrastination à peu près autant que les prisons. La mercenaire jeta un regard par dessus son épaule. Kylo Ren était à quelques mètres, dos à elle, en pleine conversation avec un officier. Comme s'il avait senti qu'elle le fixait, il se retourna vers elle. La chasseuse de primes reprit sa contemplation des astres. Elle l'entendit approcher derrière elle mais resta concentrée sur le vide intense de l'extérieur.

- Nous pouvons quitter la salle de pilotage, l'informa-t-il simplement.

Nyn-na se leva et le suivit. Elle capta quelques regards lancés par des soldats. Froids, glacials. Ils n'avaient pas confiance en elle, ils n’appréciaient pas qu'elle soit si proche de leur Commandant, elle représentait un risque pour ce dernier, pour le Premier Ordre même. Tous connaissaient son nom, sa réputation et le nombre de victimes qu'elle avait entraînées dans ses missions. La jeune femme soutint chacun de ces regards pleins d'animosité. Elle répondait à cette haine silencieuse par ses yeux bleus statiques, assurés et teintés d'une pointe de moquerie. En jetant un coup d’œil vers elle, Kylo décela l'amusement de son improbable alliée. Quand la porte se ferma, les laissant seuls dans le couloir, il se tourna vers elle.

- Tous mes officiers te détestent tout comme ils désapprouvent ta présence sur ce vaisseau, et toi, ça t'amuse ? demanda-t-il, intrigué.

La mercenaire haussa des épaules. Un sourire effleura ses lèvres.

- Je ne vais pas en pleurer. Ce sont tes larbins, pas les miens. Leur opinion sur moi, je m'en tape.

L'utilisateur de la Force ne dit rien. Cela faisait plus de deux semaines que la chasseuse de primes était à bord du vaisseau, et qu'elle restait constamment à ses côtés. Il avait vite compris que si ses recherches lui avaient apporté beaucoup sur le sujet de Nyn-na, la fréquenter avait été bien plus enrichissant. Il appréciait sa franchise, l'intelligence dont elle faisait preuve, son calme, une qualité qu'il avait du mal à adopter lui même, sa nonchalance habituelle, son sarcasme, bien qu'utilisé pour l'agacer un peu trop souvent à son goût. Il admirait sa force mentale comme physique, l'harmonie et la souplesse de ses gestes. Il savait depuis longtemps qu'il avait affaire à une personne hors du commun, mais il ne s'imaginait pas qu'elle serait à un si haut niveau. Sans le vouloir, il avait développé beaucoup d'estime pour cette chasseuse de primes, et sa compagnie lui semblait de plus en plus agréable.

De son côté, Nyn-na avait elle aussi commencé à apprécier le chevalier de Ren. Lui qui était impulsif et colérique, il faisait preuve de beaucoup de patience à son égard. Même si elle avait encore du mal à digérer la séance de torture qu'il lui avait fait subir, elle le respectait, et elle respectait sa force, ainsi que son autorité, qu'il savait utiliser pour diriger le vaisseau. Malgré le ressentiment qu'elle sentait chez certains hauts gradés, ces derniers ne commettaient pas l'affront de le provoquer. De plus, la jeune femme s'amusait lors de leurs joutes verbales. Elle était venue dans le seul but de retrouver plus rapidement le commanditaire, mais elle devait bien s'avouer que la compagnie du Commandant lui était de plus en plus sympathique.

- Où allons nous ? demanda alors Nyn-na.

- Dans la salle d'entraînement.

La mercenaire haussa un sourcil, surprise. Depuis son arrivée, il n'y était pas retourné. L'utilisateur de la Force avait laissé les armes de la chasseuse de primes dans le dojo et il avait fermé la porte avec un code d'accès pour l'empêcher d'y aller seule. Mais même avec lui, elle n'avait pu y entrer. Elle avait fini par croire qu'il avait décidé de la laisser hors d'atteinte de son équipement, quitte à devoir abandonner ses séances quotidiennes. Ils traversèrent plusieurs couloirs avant d'atteindre la porte. Kylo l'ouvrit avant de s'écarter pour la laisser passer. Nyn-na entra dans la salle et se tourna vers le jeune homme. Celui ci s'approcha de l'étagère, sur laquelle reposaient toujours les affaires de la chasseuse de primes. Il saisit minutieusement le fourreau et en dégaina la lame noire. Il tourna la tête vers la mercenaire et lui lança l'arme d'un mouvement fluide. Elle s'empara du manche au vol, d'un geste souple et calculé, et interrogea Kylo du regard, ce dernier alluma son sabre laser.

- J'imagine que quelques semaines d'inactivité n'ont pas rouillé tes talents, affirma le Commandant du Premier Ordre en se mettant en garde, je t'avoue être particulièrement curieux de voir où sont les limites de tes prouesses. Et je ne me suis pas exercé depuis trop longtemps.

La chasseuse de primes esquissa un sourire, tendit une jambe en arrière, plia l'autre et plaça son arme en face d'elle.

- C'est quand tu veux, répondit-elle.

L'utilisateur de la Force se précipita avec rapidité sur elle, prêt à porter un premier coup. Il abattit son sabre mais déjà, elle avait disparu. D'un bond, elle s'était placée hors d'atteinte de son offensive. Elle se posa sur le sol, dans le dos de son adversaire et fit tournoyer sa lame. L'arme se heurta contre le laser rouge sans toucher son possesseur. Nyn-na s'abaissa, fit glisser sa lame dans sa main jusqu'à la faire tourner et lança une nouvelle attaque, plus rapide, plus précise, que Kylo para avec moins de facilité. Profitant de cet instant où les deux armes s'entrechoquaient, la chasseuse de primes remonta son buste, se laissant couler sous les deux lames jusqu'à frôler la forte chaleur qui émanait du laser. Elle coulissa avec la fluidité d'un serpent le long du corps de son adversaire et frappa avec force contre ses côtes. Le jeune homme grimaça et recula avant de lancer son pied contre elle. Elle s'écarta avec finesse et fit de nouveau jouer sa lame, sans succès. Le chevalier de Ren était ébahi, il prévoyait à l'avance les coups de la mercenaire, mais de justesse, et il était conscient que son instinct sensible à la Force lui était d'une aide précieuse. Pendant qu'ils se battaient, il admirait la précision des attaques qu'elle lui portait, la maîtrise de ses mouvements, le contrôle total qu'elle avait sur son corps, dont elle parvenait à tirer toutes les capacités avec brio. Il n'avait encore jamais vu une telle façon de se battre. Cette femme avait appris à déceler chaque atout sur elle même et les avait développés pour en faire des armes, à parts entières ou bien comme des éléments d'une combinaison de gestes parfaits. Elle avait, d'un simple coup d’œil, jugé la force de son adversaire, l'avait comparée à la sienne, et préparé un style de combat adapté qui lui permettait la victoire à coups sûrs. Kylo se reconcentra sur les mouvements de son adversaire. Elle s'apprêta à lui asséner un coup vif avec sa lame, il s'empara avec force de son poignet, stoppant son geste. De son autre bras, il fit descendre son sabre laser, elle usa de la même parade en saisissant le manche de son arme pour le bloquer. Nyn-na essaya de bouger ses jambes pour le frapper mais il bloqua ses appuis, immobilisant la jeune femme au passage. Leurs yeux se rencontrèrent une nouvelle fois, plissés sous l'effort de leur posture. Ils se fixaient en silence, se demandant intérieurement qui lâcherait en premier. La porte du dojo s'ouvrit brusquement et un officier se mit au garde à vous, bien que surpris de la scène qui se déroulait sous ses yeux.

- Commandant, les recherches à partir du communicateur ont donné des résultats, nous avons les coordonnées du Rebelle.

Chapitre 13 : Question de confiance

L'utilisateur de la Force et la chasseuse de primes traversaient les couloirs d'une marche rapide, en direction des laboratoires. A leurs côtés, le jeune officier peinait à suivre tant ils étaient pressés. Kylo entra dans la salle de recherche, sans plus de ménagements, il se dirigea vers une ingénieuse présente dans la pièce.

- Où ? demanda-t-il simplement.

- Coruscant, Commandant, répondit la femme en présentant un salut minutieux à son supérieur.

Nyn-na laissa son regard s'attarder sur les différents ateliers. Sur la table au centre, elle reconnut le communicateur qu'elle avait donné au Premier Ordre. L'appareil était démonté, réparti en plusieurs fragments qui avaient probablement été étudiés dans les moindres détails. La mercenaire reporta son attention sur la discussion.

- Coruscant ? reprit le chevalier de Ren, il se serait placé aussi près du secteur que nous contrôlons ?

- Il semblerait, confirma la chercheuse.

Le jeune homme se tourna vers Nyn-na.

- Qu'en penses tu ?

Elle fronça les sourcils, s'accordant quelques secondes de réflexion, puis elle hocha la tête.

- Plausible, la planète est dense, très peuplée, se fondre dans la foule est une bonne façon de passer inaperçu, et puis c'est depuis Coruscant qu'il m'a contactée pour m'engager.

Le Commandant du Premier Ordre la regarda un instant, perdu dans un fil de pensée qu'il peinait à suivre. Il finit par détourner les yeux, sentant la surprise dans les yeux bleus électriques de la jeune femme, étonnée d'être ainsi dévisagée. Kylo demanda à l'officière toutes les données qu'elle avait, notamment les coordonnées précises du rebelle, puis il lui ordonna de ne révéler ces informations à personne. La chercheuse hocha la tête et l'utilisateur de la Force quitta le laboratoire avec son alliée. Devant la porte, le jeune soldat attendait, la posture droite de celui qui est un militaire accompli. Le chevalier de Ren s'approcha de lui et lui murmura quelques indications que la chasseuse de primes ne put entendre. Cette dernière, curieuse, observa le visage de l'officier. Celui ci arbora une expression perplexe, puis il salua son supérieur avec respect et disparut dans les couloirs en courant.

- Tu l'as menacé de quoi pour qu'il file aussi vite hors de notre champs de vision ? questionna Nyn-na avec un sourire taquin.

Son interlocuteur ne put s'empêcher de rouler des yeux.

- De le laisser en ta compagnie s'il n'obéissait pas vite, répliqua-t-il néanmoins.

- Pas cool.

Une ombre d'esquisse amusée naquit sur les lèvres du Commandant du Premier Ordre. Depuis qu'elle était là, il lui arrivait de plus en plus fréquemment de sourire.

- Allez, suis moi, je dois préparer mon vaisseau et une équipe pour aller sur Coruscant.

- Entendu.

Ils se dirigèrent tous les deux vers le hangar principal. En voyant l'utilisateur de la Force arriver, des soldats vinrent à sa rencontre. Aussitôt, Kylo leur ordonna de préparer sa navette et de constituer une équipe de dix militaires pour une mission qui nécessitait à la fois précision, coordination et discrétion. Une fois le groupe prêt, avec chacun des individus sélectionnés et placés en ligne, il expliqua le déroulement du plan, l'objectif de capture et renseigna le groupe sur les informations utiles à propos leur cible. Une fois qu'il eut fini de parler, les hommes et femmes choisis pour l'opération montèrent dans le vaisseau. Nyn-na se demanda pourquoi Kylo ne les rejoignait pas, il était devant l'entrée de la navette et fixait l'une des portes du hangar avec attention. Elle allait lui poser la question quand un mouvement attira son regard. Le jeune officier à qui le chevalier de Ren avait parlé dans le couloir arrivait en courant. Dans ses bras, il tenait un équipement que la mercenaire ne connaissait que trop bien. Le sien. Le soldat s'arrêta devant son supérieur et lui tendit les affaires avant de repartir dans l'autre sens. Nyn-na haussa un sourcil en voyant le Commandant se tourner vers elle. Devant son air étonné, le jeune homme se justifia.

- Si tu n'es pas armée, tu seras moins efficace pendant la mission, même si je te sais redoutable à mains nues.

- Parce que je t'accompagne sur Coruscant ?

- Bien sûr, je t'ai bien dit que tu devais constamment rester à mes côtés.

Elle ne sut quoi répondre, alors elle garda le silence. Kylo s'avança alors jusqu'à elle et lui présenta armes et accessoires.

- En réalité Nyn-na, lâcha-t-il avec désinvolte, j'ai confiance en toi. Alors prends ton équipement et monte dans le vaisseau, on a un rebelle à attraper.

Chapitre 14 : L'ultime coup d'éclat du rebelle

La navette de commandement atterrit sur Coruscant. Dans un ordre minutieux, les soldats se répartirent en groupes de deux, comme s'ils n'étaient que de simples patrouilles. Prenant des chemins divers, ils se dirigeaient pourtant au même endroit. Kylo et Nyn-na, dissimulés sous de larges capes sombres, partirent en dernier. Ils se mêlèrent à la foule dès qu'ils rejoignirent les rues. Les deux alliés n'échangeaient aucun mot, ils marchaient simplement. L'un était concentré à regarder autour de lui pour s'assurer que rien ne viendrait perturber ses plans, l'autre était trop professionnelle pour songer à le déranger en paroles inutiles.

Une vingtaine de minutes passa avant qu'ils ne bifurquent dans une vieille ruelle pour atteindre le quartier le plus mal famé de la ville. Deux soldats vinrent à leur rencontre alors qu'ils étaient encore cachés dans l'ombre d'un vieil édifice abandonné. L'un d'entre eux les informa de la situation.

- Commandant, nous sommes tous en place, nous n'attendons que votre signal. Comme prévu, plusieurs rebelles sont placés en faction dans le bâtiment. Selon l'équipe H5, ils seraient une cinquantaine.

- Lancez l'opération dès que je vous rejoins, je dois d'abord m'occuper de la mercenaire.

Les militaires hochèrent la tête avant de s'éloigner pour regagner leur position. Nyn-na ne put s'empêcher d'avoir un élan de méfiance. Que voulait-il dire par « s'occuper de la mercenaire » ? Comptait-il finalement la tuer pour s'assurer qu'elle ne le trahisse pas ? Mais dans ce cas, pourquoi lui avoir redonner ses armes ? Cela semblait insensé.

« Quoi que, songea-t-elle, il m'a déjà prouvé qu'il était plus fort que moi, il aurait pu me tuer cette fois là, s'il n'avait pas eu besoin d'informations. Au corps à corps, je rivalise avec ses capacités, mais face à la Force, je n'ai pas de quoi riposter. »

La voix du chevalier de Ren la fit sortir de ses pensées.

- Je sais à quoi tu penses, souffla-t-il en retirant sa cape, à ta place moi aussi je me méfierais, mais non, je n'ai pas l'intention de t'éliminer.

La respiration de la chasseuse de primes reprit, alors qu'elle n'avait même pas conscience de la retenir à cause de son stress.

- Je voudrais te confier une mission. Et il faut que tu sois la seule à l'entendre.

Il plongea son regard sombre dans celui, clair, de la jeune femme.

- Quand il verra qu'il est perdu, ce rebelle va probablement vouloir essayer une manœuvre désespérée pour m'emporter avec lui dans la mort. Et je serai prêt à parier qu'il va faire exploser le bâtiment.

Il désigna le dernier étage de l'immeuble.

- Si nos informations sont exactes, il se situe dans la pièce ici. C'est l'endroit le mieux protégé. Je veux que tu restes à l'extérieur et que tu montes jusqu'à cette fenêtre pour l'atteindre s'il se passe quelque chose.

Nyn-na acquiesça. Ils laissèrent leurs capes sur un conteneur et le Commandant du Premier Ordre rejoignit ses soldats tandis que la mercenaire entamait l'escalade de l'édifice. Elle fit jouer sa souplesse, se hissa avec légèreté, franchit mètres sur mètres, avec une aisance insultante envers la gravité. Chacun de ses gestes était précis, mesuré, et silencieux. Une ombre glissante sur les murs.

Au même moment, Kylo Ren envoyait ses troupes infiltrer le bâtiment. Si dans un premier temps, ses ordres étaient discrétion et rapidité, dès que les premiers tirs retentirent au rez de chaussée, la mission principale fut l'élimination propre et nette de tous les rebelles. L'utilisateur de la Force n'eut même pas besoin de sortir son arme, la surprise des résistants et l'efficacité de ses militaires suffisait amplement. Il usait parfois de son obscur pouvoir lorsqu'un ennemi était plus obstiné que les autres, mais aucune réelle difficulté ne s'imposa à lui. En quelques minutes, il était avec les soldats qu'il dirigeait, devant la porte de la dernière pièce. Fracassant celle ci, il leva la main et les deux rebelles encadrant leur chef pour le protéger se soulevèrent, un étau invisible se resserrant autour de leurs gorges. Ils s'écroulèrent dans un dernier soupir agonisant. L'homme était un humain, les cheveux châtains, le regard bleu, d'une trentaine d'années. L'un des leaders de la Résistance. Kylo le reconnut aussitôt.

- Ainsi, c'était donc toi, Ivann, dit-il en entrant dans la pièce.

- N'avance pas ! cria le rebelle en tirant un objet de sa poche, ou bien je nous fais tous sauter !

Le chevalier de Ren s'immobilisa et leva la main pour dire à ses troupes de faire de même. Il observa le détonateur. Relié à la veste de son propriétaire, le dispositif était fait de telle sorte que si on arrachait l'appareil, il exploserait immédiatement. Pour l'éteindre, il fallait donc obligatoirement trancher les fils, mais le jeune homme comme ses troupes étaient bien trop loin. Nyn-na quand à elle, était dissimulée au dessus de la fenêtre. Le carreau était cassé, presque inexistant, de part l'état détérioré de l'immeuble. Aussi, elle avait parfaitement entendu les paroles de son ancien commanditaire. Kylo avait vu juste. Il était prêt à tout pour le tuer et ne pas finir entre les mains du Premier Ordre. Elle se plaça de façon à voir la scène et vint à la même conclusion que son allié. Dans un silence irréel, elle dégaina un poignard et le fit danser entre ses doigts. Elle entra sans un bruit et se glissa dans le dos d'Ivann. Son regard croisa celui du Jedi renégat pendant un bref instant. Il avait une tranquille assurance dans son attitude. Au contraire du rebelle, dont elle pouvait sentir la peur et les tressaillements. Elle se coula le long de son ennemi et à la seconde où il aperçut enfin sa présence, elle leva sa lame et coupa net les fils avant de s'emparer du boitier mécanique. Vifs, les militaires se précipitèrent pour immobiliser l'ennemi tandis que la chasseuse de primes s'approchait de Kylo, elle lui lança le détonateur avec désinvolte. Il l'attrapa d'une main avant de le poser au sol.

- Belle entrée, apprécia-t-il.

- Comme toujours, répondit la mercenaire avec un sourire, le style et l'élégance. Chez moi, on soigne tout, la mission comme les apparitions.

- Alors c'est donc ça, cracha le rebelle, Nyn-na La'acor, prestigieuse chasseuse de primes mais sans aucun honneur, abandonne son contrat pour coopérer avec la cible. Décidément, tu ne vaux rien, gamine.

Il la regardait avec animosité, mépris et arrogance.

- En fait, soupira la jeune femme qui ne se sentait pas offensée, j'ai failli mourir pour cette mission, j'ai même eu droit à une séance de torture relativement désagréable, et avant que tu ne me vires et que tu m'envoies un assassin pour m'éliminer, j'étais même prête à remettre ça. Mais voilà, t'as fait l'erreur de t'attaquer à moi, donc tu vas payer.

Elle se pencha légèrement, comme si elle s'apprêtait à faire une confidence au prisonnier.

- En parlant d'assassin, t'as le bonjour de ta blondasse. Elle profite de la nature en ce moment, enterrée sur une planète déserte et très calme, le coin idéal pour des vacances.

L'homme se raidit. Kylo s'avança devant lui.

- Pourquoi tiens tu tant à me tuer ?

- Parce que tu es un ennemi puissant mais que notre général est trop faible pour le faire elle même, annonça-t-il entre ses dents, elle n'aura jamais le courage d'éliminer son cher fils, tu t'en doutes bien, Ben Solo.

Le chevalier de Ren faillit tressaillir en entendant ce nom, mais il se retint. Il commença à lui poser des questions sur la Résistance, fouillant son esprit à l'aide de la Force dès qu'il refusait de répondre. A sa grande surprise, il parlait beaucoup, ne donnant contre son gré que les informations les plus importantes. En quelques minutes, le Commandant du Premier Ordre recula, satisfait.

- Nyn-na, tu peux le tuer maintenant.

La mercenaire s'approcha à son tour, elle allait enfin se venger de l'affront qu'il avait commis. Elle saisit de nouveau son poignard et le posa sur la gorge de sa victime. Ivann esquissa alors un sourire, ce qui intrigua la jeune femme. Il se pencha à son oreille, laissant la lame dessiner une fine coupure sur sa peau.

- Encore cinq secondes, murmura-t-il.

Elle l'égorgea et se leva, parcourant la pièce des yeux à la recherche d'indices qui expliquerait les dernières paroles du rebelle. Debout près de la fenêtre, l'utilisateur de la Force ne comprenait pas sa soudaine réaction. Les yeux de Nyn-na se posèrent sur le détonateur qui reposait au sol. Derrière le petit écran, un dispositif de sécurité, caché derrière une plaque métallique. Un dispositif qui débuterait au cas où le premier serait détruit. La raison pour laquelle Ivann répondait aux questions de Kylo. Gagner du temps avant l'explosion imminente.

Avec une rapidité inhumaine, la mercenaire se précipita sur Kylo et leva son pied pour le frapper au torse. Pris au dépourvu, il n'eut pas le temps de réagir et le coup le fit basculer par la fenêtre. Immédiatement, les soldats voulurent saisir leurs armes mais une gigantesque déflagration se propagea dans l'intégralité du bâtiment. Tandis qu'ils brûlaient avec l'édifice, Nyn-na sauta à son tour par la fenêtre. L'explosion la frappa de plein fouet pendant sa chute, et elle sombra dans l'inconscience avant d'avoir touché le sol.

Épilogue

Kylo ne comprit pas l'offensive de Nyn-na. Avait-elle décider de le trahir une fois vengée ? Lorsqu'elle le propulsa par la fenêtre, il sentit une colère noire l'envahir. Atterrissant souplement au sol, il leva les yeux vers le dernier étage. L'immeuble fut alors secoué d'une détonation assourdissante. A cet instant, tout parut limpide dans son esprit. Le murmure d'Ivann, la réaction de la mercenaire qui cherchait dans la pièce quelque chose, son regard sur l'appareil qu'elle avait pourtant détérioré, le coup qu'elle lui avait porté.

Elle connaissait ses capacités, elle savait qu'il ne mourait pas d'une telle chute. Une dernière évidence s'insinua en lui. Elle avait voulu le sauver de l'explosion. Un corps tomba alors, attirant son attention. Celui de la jeune femme. Le Commandant du Premier Ordre fronça les sourcils en la voyant inerte. Elle était inconsciente. Il leva la main et Nyn-na s'immobilisa à quelques mètres du sol. Il la posa doucement et prit son pouls, soulagé de sentir un battement faible mais régulier. Il vérifia qu'elle n'était pas gravement blessée. Quelques brûlures marquaient sa peau, du sang coulait de son oreille gauche, mais aucune lésion importante. Rassuré, le chevalier de Ren jeta un coup d'œil aux ruines du bâtiment. Les chances que ses soldats s'en soient sortis étaient minimes. Laissant la Force guider son esprit, il sonda les lieux, et ne sentit aucune énergie émaner du tas de gravas. Récupérant les deux capes qui attendaient à leur place, il couvrit la mercenaire et enfila la sienne. Il prit alors son alliée dans ses bras et retourna rapidement dans son vaisseau, d'où il quitta Coruscant. Arrivé sur le navire principal du Premier Ordre, il ordonna à l'équipe médicale de s'occuper immédiatement de Nyn-na. Pendant que les médecins s'affairaient dans la salle, Kylo attendait le verdict. Une femme vint le voir.

- Commandant, nous avons terminé, ses blessures sont superficielles, le choc de l'explosion a simplement été très violent au niveau cérébral, mais elle devrait se réveiller d'ici quelques heures. Devons nous placer des gardes pour la surveiller ?

- Inutile, elle n'est pas une ennemie, au contraire. Restez auprès d'elle, et dites lui de me rejoindre sur le pont principal dès son réveil.

Elle hocha la tête, et il quitta la salle.


 

*********


 

Nyn-na ouvrit doucement les yeux, perdue. Elle se rappelait d'un bruit éclatant, d'une lumière aveuglante et d'une douleur intense. Les souvenirs se firent plus précis et elle commença à regarder autour d'elle. Elle était allongée sur une table métallique, dans un centre médical si elle en croyait les nombreux appareils qui l'entouraient. Elle s'assit et se frotta les yeux. Une femme vint à sa rencontre. Grande, les cheveux bruns et les yeux marrons. La mercenaire ne l'avait jamais vue.

- Vous êtes réveillée, comment vous sentez vous ?

- Bien, je crois, répondit la chasseuse de primes.

- Le Commandant vous attend sur le pont principal. Vos vêtements ont été abîmés, mais nous nous sommes chargés de vous en fournir de nouveaux, l'informa la brune en désignant une pile d'habits posée sur une chaise.

La jeune femme la remercia et se leva pour se vêtir. Ce nouvel habillement était différent du sien, mais avec les mêmes caractéristiques. Résistant, souple, capable de dissimuler des armes et accessoires. Alliage de tissu et de cuir, il était d'une couleur sombre, exactement comme elle aimait. Satisfaite, elle accrocha ses armes, qui reposaient sur une étagère et se dirigea vers le pont. Kylo était en train de fixer l'espace, en silence. Elle se plaça à ses côtés et observa à son tour la voûte céleste.

- Tu voulais me voir ?

- En effet, répondit-il.

- Pourquoi ne suis je plus surveillée et encadrée ? demanda la jeune femme qui s'était aperçue de ce changement.

- J'en ai donné l'ordre.

Il attendit un instant.

- Merci Nyn-na.

Elle se tourna pour le regarder. Regard qu'il lui rendit.

- Est ce que tu as vraiment dit ce que je crois que tu as dit ?

Il sourit.

- Tu sais, dit-il sans répondre à sa question, tu es très impressionnante comme chasseuse de primes.

Il lui tendit une main en la regardant avec estime.

- Je voudrais t'engager, continua-t-il, et j'apprécierai que tu restes à mes côtés en tant qu'alliée. De plus, je dois retrouver quelqu'un dans la galaxie. Son nom est Rey. Nyn-na, je voudrais que tu m'aides à la retrouver.

La mercenaire lui adressa un sourire éblouissant avant de saisir sa main.

- On commence quand ?

FIN


 


 


 

Je pose ma plume avec une certaine tristesse. J'ai tendance à beaucoup m'attacher à mes personnages, voire à crusher dessus, mais là je dois avouer que Nyn-na va véritablement me manquer tant je l'apprécie.

J'espère que tu as autant aimé lire cette fic que moi l'écrire.


 


 

/Août 2017 à Février 2018/

Commentaires (7)

Chibiyama
  • 1. Chibiyama | 28/02/2018
AH MAIS
C'EST CRUEL DE FAIRE ÇA
COMMENT JE VAIS FAIRE SANS UNE SUITE MOI
Bon plus sérieusement l'ensemble de la fic était très bien, j'ai particulièrement aimé la partie quand Nyn-na et Kylo travaillent ensemble, leurs dialogues c'est de l'or. Et puis ton style d'écriture là, chaque fois que les mouvement de Nyn-Na sont décrit c'est super beau. Mais bon la fin est un peu frustrante car j'aurais aimé voir leur relation continuer, et puis un dialogue entre Rey et Nyn-na ça pourrait être intéressant ^^
Bref voilà, grosses félicitations, je pense que c'est ma préférée parmis les fictions que tu a écrit (pourtant c'était pas gagné au départ vu que je ne suis pas du tout familière et fan de l'univers de SW).
La bise, et mon soutien pour tes prochains projets!
laiah
  • laiah | 01/03/2018
Héééé Chibiyama ! Déjà un grand merci pour tes commentaires réguliers, ça fait super plaisir ! Oui je sais bien aha, mais j'adore finir mes fic ainsi, et puis c'est mieux si un jour je veux enchaîner sur un tome 2 (aucune annonce hein, pour l'instant c'est pas prévu, mais je prépare le terrain au cas où !) Merci pour tous ces beaux compliments, Nyn-na a été un OC fantastique, j'ai beaucoup aimé la travailler et la faire évoluer (son côté génial ne m'étonne pas, il vient de son modèle IRL aha). Je me sens très fière alors, si tu as tant aimé, je vois que ça va être difficile de faire mieux dans mes prochaines fic :)
Chibiyama
  • 2. Chibiyama | 27/02/2018
J'ai particulièrement aimé ce chapitre, je sais pas pourquoi lui plus que les autres! Je trouve ton écriture tellement fluide, c'est agréable à lire!
Chibiyama
  • 3. Chibiyama | 11/02/2018
Aah j'ai beaucoup aimé leur dialogue! Je ferais pas confiance à Nyn-na à la place de Kylo Ren, je pense qu'elle lui tends un piège perso. En tout cas j'ai hâte de voir comment leur relation va évoluer mais si ça continue comme le dialogue de ce chapitre je vais beaucoup aimer je pense ^^
Chibiyama
  • 4. Chibiyama | 31/12/2017
Mais c'est trop bien! °^°
Il fait peur Kylo, j'aimerais pas être à la place de Nyn-na... Par contre si je pouvais me battre comme elle je dirais pas non ahah
J'imagine qu'on va voir leur premier dialogue dans le prochain chapitre, j'ai hâte!
La fascination de Kylo pour Nyn-na me fais penser à sa relation avec Rey dans SW8 d'ailleurs!
Chibiyama
  • 5. Chibiyama | 24/12/2017
Waaah, ce qu'elle est badass Nyn-na ! J'aime beaucoup ces premiers chapitre, hâte de voir la rencontre entre Nyn-na et Kylo ! J'ai particulièrement aimé les réflexions de Kylo, je trouve que ça correspond très bien au personnage, d'autant plus que tu as écrit ça avant SW 8 si je me trompes pas.
Bravo pour ce début !
laiah
  • laiah | 25/12/2017
Hey Chibiyama ! Contente que ça te plaise. J'essaie de retranscrire le personnage de Kylo le plus fidèlement oui, et concernant Star Wars 8, je ne l'ai pas encore vu donc je ne risque pas de pouvoir me servir de ce film ahah. J'espère que leur rencontre sera à la hauteur ! Merci à toi !

Ajouter un commentaire